Anne-Sophie Durand
Sophrologie à Plabennec
 
Anne-Sophie Durand, sophrologie à Plabennec

Le burnout parental : le reconnaître et s’en sortir #2


Comment le burnout s'installe ?  

 

On dit souvent : “je suis tombée en burnout”

Ce terme de “tomber” est bien approprié car selon ma propre expérience, on tombe au fond du trou, petit à petit… sans vraiment s’en rendre compte. Et avant de tomber, on peut observer une superprésence et un superinvestisement, et une exigence envers soi très élevée. Et c’est à ce moment-là que l’on perd son énergie pour tomber littéralement. C’est d’ailleurs ce que l’on observe également en burnout professionnel. Ayant vécu un burnout professionnel avant mon burnout maternel, c’est ainsi que je me suis rendue compte que je reproduisais le même schéma.

 

Nous allons voir ici comment on arrive au burnout parental.

 

Dans leurs travaux, Moïra Mikolajczak et Isabelle Roskam ont repéré 5 phases du burnout, que j’ai pu déceler avec le recul de ma propre expérience et auprès des nombreuses mamans que j’ai interrogées ou accompagnées.

 

 

Phase 1 du burnout parental : la mère, le père parfait, la famille idéale

 

Comment le parent a vécu son enfance, ce qu’il veut reproduire (famille idéale…) ou surtout ne pas reproduire (blessures, manque, divorce…). Dans ce dernier cas, le parent veut construire une famille qu’il aurait aimé enfant.

Chez d’autres parents, ce désir de famille idéale vient de la pression sociale : livres, publicités, réseaux sociaux, entourage. Le parent tend vers la perfection, vers un idéal inatteignable.

 

 

Phase 2 du burnout parental : le surinvestissement

 

Le parent se sent indispensable au bon développement physique, psychologique, émotionnel et scolaire de l’enfant. Il ne veut pas ou ne peut pas ou ne pense pas déléguer à l’autre parent, à la famille ou à une structure. Le parent entre alors dans un cercle vicieux parent indispensable-parent investi-puis surinvesti.

 

 

Phase 3 du burnout parental : le sacrifice de soi

 

Au centre du cercle vicieux parent indispensable-parent investi-puis surinvesti, le parent surestime ses forces. Il ne pense plus à ses besoins au profit de ceux de ses enfants, il n’a plus d’activités extra familiales, ne voit plus ses amis, n’a plus de moments intimes avec son conjoint. Sa quantité et sa qualité de sommeil se réduisent considérablement.

Le parent ne se rend pas compte de cette situation qui devient problématique et peut mener à négliger son corps.

 

 

Phase 4 du burnout parental : la frustration

 

Le parent constate que ses efforts ne portent pas leurs fruits. S’en vient la frustration voire l’amertume de ne pas y arriver. On peut aussi rencontrer chez le parent le sentiment de manque de reconnaissance de la part des enfants ou du conjoint.

La frustration s’amplifie et construit le burnout parental. Freudenberger a dit que le burnout est : 

 

“un état de fatigue ou de frustration résultant du dévouement à une cause, à un mode de vie ou à une relation qui n’a pas donné les bénéfices escomptés.”

(Herbert J. Freundenberger, Burn-out. How to beat the hight cost of success, NY, Anchor Press, 1981).

 

 

Phase 5 du burnout parental : la perte d’énergie

 

Le parent est frustré, fatigué, cela perdure, il prend conscience de ses sacrifices et de ses besoins non comblés.

La fatigue du parent est remplacée par l’épuisement. Le parent manque de patience, devient irritable, pessimiste, susceptible.

A cette phase, si un changement n’est pas opéré, le burnout est inévitable.

Cette situation est réversible si le parent demande de l’aide. Cette aide peut-être au sein de la famille, avec le conjoint. Le parent peut avoir besoin d’une aide matérielle, un soutien émotionnel de la famille ou du conjoint et/ou un soutien psychologique avec un professionnel.

 

 

Si le parent est arrivé au burnout parental, s’en suivent 3 stades que nous avons vus dans l’article précédent : l’épuisement, la distanciation affective et la perte d’épanouissement parental.

 

Pourquoi ? Et comment s’en sortir ? C’est ce que nous découvrirons dans de prochains articles.

 

Dites-moi en commentaire, vous reconnaissez-vous dans ces 5 phases du burnout parental ? Avez-vous tenté des changements pour vous en sortir ? Si oui lesquels ?

 

Découvrez mon accompagnement MAMAN RESPIRE, un accompagnement sur mesure pour les mamans épuisées ou en burnout maternel.

 

A très vite !

 

Anne-Sophie Durand, Sophrologue à Plabennec, experte en épuisement et burnout maternel.

 

#burnout #épuisement #stress #reduirelestress #gestiondustress #insomnies #sommeil #anxiete #fatiguementale #fatiguechronique #lacherprise #santementale #stopfatigue #bienetre #sophrologie #naturopathie #reiki #soinsenergetiques #respiration #prendresoindesoi #bienetre #irritabilite #impatience #sacrifices #besoins #reconnaissance #frustration #parentsfatigues #parentsepuises #mamanepuisee #mamanburnout #burnoutmaternel #burnoutparental


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

Burnout et endométriose : quel lien ?

23 Jan 2024

Burnout et endométriose
Y a t'il un lien entre le burnout et l'endométriose ? L'endométriose mène-t-elle au burnout ? Le burnout mène-t-il à l'endométriose ?...

Prévenir et maîtriser les conflits : la Sophrologie en entreprise

22 Déc 2023

Sérénité en milieu professionnel : Comment prévenir et maîtriser les conflits en entreprise grâce à la sophrologie soci...

Comment l'endométriose a façonné mon chemin vers le bien-être

01 Oct 2023

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été créé grâce à RESALIB

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.