Anne-Sophie Durand
Sophrologie à Plabennec
 
Anne-Sophie Durand, sophrologie à Plabennec

LE BURNOUT PARENTAL : le reconnaître et s’en sortir #4


Comment s’en sortir ?

 

Dans cet article, je vous propose quelques pistes pour sortir de ce burnout parental ou l’éviter.

Tout d’abord faire le point sur l’équilibre de nos stresseurs/protecteurs, comment prioriser ou sur quels efforts faut-il se concentrer ? Et puis que faire de nos émotions, comment les gérer.

 

 

  1. Faire le point sur l’équilibre stresseurs/protecteurs

 

Dans l’article précédent, j’ai parlé de la balance, l’équilibre entre les facteurs protecteurs, les ressources et les facteurs de risque, les stresseurs.

Lorsque les stresseurs sont supérieurs aux ressources, l’équilibre est rompu, le risque de tomber en burnout parental est important. Il est donc important de veiller à conserver cet équilibre, tout en évitant de s’épuiser davantage

Pour cela, identifier et lister chaque facteur stresseur et protecteur, et voir ce qui peut être diminué ou éliminé d’un côté et à solliciter ou créer de l’autre côté.

Je peux vous aider à construire, évaluer votre balance et à prioriser les facteurs, sentez vous libre de me contacter.

 

 

  1. S’aider soi-même

 

Le but ici est d’identifier, comprendre, exprimer/écouter, gérer et utiliser ses émotions.

En effet, cela vous permettra d’être plus compétent émotionnellement et donc d’avoir une meilleure résistance au stress pour éviter le burnout parental.

 

Identifier ses émotions

Identifier ses émotions permet de les verbaliser, d’expliquer et d’agir en conséquence.

Par exemple, si vous remarquez votre stress ou votre colère dès les premiers symptômes, vous pouvez agir pour que cela diminue et ne s’intensifie pas. Vos réactions seront alors plus calmes.

 

Comprendre ses émotions

Quel est le déclencheur de ce stress ou de cette colère soudaine envers votre enfant ? Y a t-il une cause plus profonde que celle qui vient de déclencher votre colère ? Efforcez-vous de rechercher en amont (ex : contrariétés, stress dans la semaine…).

 

Utiliser ses émotions

Identifier et comprendre ses émotions fournit une multitude d’informations pour prendre soin de soi. Par habitude, nous ignorons nos émotions et leurs signes avant-coureurs.

Lorsque nous ressentons l’impatience, l’irritabilité, la déprime, nous devons y voir un signe d’alerte pour prendre soin de soi. Comment ? prendre un livre, sortir faire une balade, aller au cinéma… Ce que nous préférons, ce qui produira des émotions positives. Il est préférable de faire cela souvent, prend peu de temps, plutôt que de partir en vacances et retomber dans les mêmes travers dès le retour. Cependant, plus le burnout est sévère, plus il faut prendre de temps pour soi.

 

Exprimer ses émotions

 

“Exprimer sa colère à la bonne personne, pour une bonne raison, au bon moment, avec l’intensité voulue et de la bonne manière, ce n’est pas facile.”

Aristote

Exprimer ses émotions, et le faire de manière constructive n’est pas chose facile. Pourtant cela facilite les relations : au lieu de crier lorsque l’on se fâche, essayons de nous exprimer sans crier, au lieu d’accuser,  essayons de s’exprimer à propos de soi (ce que l’on ressent)...

 

Gérer ses émotions

Le burnout est un trouble généré par le stress. Gérer son stress est donc essentiel pour éviter le burnout.

Pour que le stress apparaisse, il faut que quatre conditions soient réunies : 

  • que le parent soit confronté à une situation stressante

  • que le parent y prête attention

  • que le parent perçoive cette situation comme stressante

  • que la situation déclenche une réponse physiologique et émotionnelle.

Il faudra mettre en place une stratégie de gestion du stress qui viendra cibler l’une des quatre conditions.

 

Contactez-moi pour en savoir plus, je me ferai un plaisir de vous répondre !

 

 

Dites-moi en commentaire, Avez-vous fait la balance entre vos facteurs de risques et vos facteurs protecteurs ? Qu’en avez-vous ressorti ? Reconnaissez-vous vos émotions ? Réussissez-vous à les exprimer, à les gérer ?

 

Découvrez mon accompagnement MAMAN RESPIRE, un accompagnement sur mesure pour les mamans épuisées ou en burnout maternel.

 

A très vite !

 

Anne-Sophie Durand, Sophrologue à Plabennec, experte en épuisement et burnout maternel.

 

#burnout #épuisement #stress #reduirelestress #gestiondustress #insomnies #sommeil #anxiete #fatiguementale #fatiguechronique #lacherprise #santementale #stopfatigue #bienetre #sophrologie #naturopathie #reiki #soinsenergetiques #respiration #prendresoindesoi #bienetre #irritabilite #impatience #sacrifices #besoins #reconnaissance #frustration #parentsfatigues #parentsepuises #mamanepuisee #mamanburnout #burnoutmaternel #burnoutparental #equilibre #pointderupture #postpartum #emotions


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

Burnout et endométriose : quel lien ?

23 Jan 2024

Burnout et endométriose
Y a t'il un lien entre le burnout et l'endométriose ? L'endométriose mène-t-elle au burnout ? Le burnout mène-t-il à l'endométriose ?...

Prévenir et maîtriser les conflits : la Sophrologie en entreprise

22 Déc 2023

Sérénité en milieu professionnel : Comment prévenir et maîtriser les conflits en entreprise grâce à la sophrologie soci...

Comment l'endométriose a façonné mon chemin vers le bien-être

01 Oct 2023

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été créé grâce à RESALIB

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.